CHEVALJAK - Le site perso de Jacques Chevalier
RSS Devenir Fan

Articles récents

Nouvelle carte de visite !
Enfin une belle photo !
Nos vacances 2016
PolitiCom, mon nouveau blog politique
Sérénité

Catégories

Agenda
Front de Gauche
les sites des amis de Chevaljak
Les travaux et les jours
Nos récoltes
Politique
Technique
un peu de tout

Archives

mai 2017
décembre 2016
septembre 2016
août 2016
juillet 2016
juin 2016
mai 2016
décembre 2015
octobre 2015
septembre 2015
mars 2015
janvier 2015
août 2014
juillet 2014
juin 2014
mai 2014
avril 2014
décembre 2013
novembre 2013
octobre 2013
mai 2013
avril 2013
octobre 2012
mai 2012
avril 2012
mars 2012
septembre 2011
août 2011
juin 2011
août 2010

fourni par

Le blog de Chevaljak

C'était le 13 novembre 2001...

J'écrivais le poême qui suit dans un de mes sites aujourd'hui
disparu, c'était "Le Coin de la Poésie", une communauté MSN
qui regroupait environ une centaine de poètes amateurs d'un 
peu partout dans la francophonie, en fait j'écrivais mes textes
sur le forum Skynet dans une rubrique de poésie, et, de là, 
avec une amie : Hélène, nous avons lancé le site. Ce texte était d'ailleurs dédié à cette femme, poétesse, que je n'ai jamais rencontrée
en live. Quand je l'ai mis en ligne il a suscité bien des commentaires
parfois choqués... on était donc encore prudes il y a douze ans.


Tu sens mon pied droit qui te chatouille
Hier encore il en a botté des fesses
Et mon petit oiseau là qui gazouille
Et qui s'enroule dans tes tresses

Mes doigts qui lentement découvrent
Les douces chaleurs de ton intimité
Un peu comme on visite le Louvre
Et qu'on ne sait par où commencer

Ta bouche qui étrangle mon fuseau
Celui qui indique l'heure sur ta peau
Tes ongles pareils à des griffes
Qui me labourent comme un roastbeef

Et nous nous retournons comme les disques
D'antan vinyles sur l'autre face
En corps à corps, en face à face
Pour affronter une autre Aubisque

Celle qui nous mène aux cîmes
Des passions les plus ultimes
Comme un héroïque et dernier combat
Qui notre amour peut-être sauvera

Les draps de lits en débandade
Et nos coeurs qui battent la chamade
Nous ramons, nous souquons fort
Jusqu'à l'extase, jusqu'à la mort

Demain matin nous serons vieux
Mais nous aurons été heureux. 


Extrait du Forum "Le coin des poètes" sur Skynet

0 commentaires pour C'était le 13 novembre 2001...:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint